pret ficp (3)

Zoom sur la vente à réméré

Les difficultés en matière de budget ne manquent pas toujours de mettre bon nombre de personnes en situation de surendettement. Mais on peut tout de même parer à cette situation plus ou moins catastrophique. En étant propriétaire immobilier, on peut vite arranger les affaires en collaborant ou non avec les professionnels. Mais c’est une question d’astuces qui se fait par des étapes qui se suivent de manière logique. C’est dans ce cas de figure qu’on doit parler de la vente à réméré. C’est un système de vente qui a sa propre origine et dont le fonctionnement est tout à fait exceptionnel.

Qu’est-ce qu’on entend par vente à réméré ?

Le réméré ou la vente à réméré peut être communément appelée le réméré immobilier. C’est une vente qui concerne pratiquement le secteur de l’immobilier. Elle permet au propriétaire du bien de se défaire de tout engagement financier qu’il a contracté. Si à un moment donné, il n’arrive plus à rembourser ses dettes, il voit au réméré un moyen de se faire une nouvelle vie. Mais il faut reconnaître avant tout que ce système est apparemment un acte notarié qui entraîne le propriétaire à vendre sa propre maison pour se procurer de quelques liquidités. Ainsi, il peut se retrouver dans une situation beaucoup plus appréciable. Après avoir conclu la transaction avec le nouvel acquéreur, il a néanmoins le droit d’occuper son bien pendant une durée qui n’excède pas les 5 ans. Le propriétaire y reste moyennant le paiement d’une indemnité d’occupation fixée par rapport à la valeur du bien immobilier. Au-delà de ce délai, il est déchu de ce droit d’occupation.

Le fonctionnement de la vente à réméré

En matière de vente à réméré, les interlocuteurs intéressés par la transaction ne sont autres que le vendeur et le nouvel acquéreur assistés d’un notaire qui officialise la finalisation de l’opération. On considère que la vente à réméré est un acte notarié possédant un processus financier bien canalisé. Le système s’effectue suivant des étapes importantes pour réussir :

A première vue, le vendeur doit trouver un investisseur avec qui il doit conclure la vente. C’est un partenaire financier confiant et choisi parmi les nombreux opérateurs immobiliers. Son but est d’assurer, pour son propre compte, un investissement financier grâce à une indemnité d’occupation qui lui est versée mensuellement pendant 5 années et pas plus. Ce sont des frais qui doivent être réglés dès le début de la conclusion du contrat.

Après tout, la procédure prend fin par le rachat du bien par le vendeur qui est devenu le nouvel acheteur. La seule condition est donc l’acquittement de toutes les dettes.

Les avantages de la vente à réméré

Pour le cas d’un propriétaire qui a un besoin financier n’excédant pas la moitié de la valeur de son bien, il peut alors contracter un réméré immobilier. Le principe est tout à fait simple : il cède sa propriété à un investisseur en gardant le droit de le racheter le cas échéant avant que le contrat n’arrive à sa fin. Ce système est conçu spécialement pour sortir le vendeur du surendettement et donc de le mettre hors de danger en évitant de justesse toute poursuite judiciaire. En outre, il peut de manière réglementaire, jouir de l’occupation de son bien tant le délai court en bénéficiant de la perception du montant de la différence du prix de vente et de celui de l’achat initial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *