UN FRANÇAIS SUR TROIS CONTRACTE UN CREDIT A LA CONSOMMATION

Savez vous que le crédit à la consommation est le plus apprécié des ménages français ? Au moins , le tiers des français a recours à ce type de crédit qui répond aux besoins pour le plaisir ou pour des servitudes.
C’est le cas pour les achats de postes téléviseurs, de smartphones, de voitures, de motos. Cela peut être aussi un achat de mobiliers. Ou un prêt travaux. Le crédit à la consommation est taillé sur mesure pour les familles en besoin de trésorerie. Il va de 200 euros à 75 000 euros.

Danger du surendettement

L’accès au crédit à la consommation est facile et souple. Et d’une manière générale, les grands magasins agrées proposent des ventes à crédit sur le lieu de vente. Le bénéficiaire paie un acompte et le reste se fera par mensualités par virement bancaire suivant les termes du contrat établi sous forme de crédit renouvelable ou de crédit amortissable.
L’établissement peut proposer au bénéficiaire une carte de crédit dont l’utilisation est simple, pratique. Mais il faut veiller aux dangers du surendettement par amour du shopping. Une enquête a montré que 90% des surendettements proviennent du crédit à la consommation. Prudence.

Plusieurs prêts à la fois

Tout dépend de votre capacité de remboursement. Le prêteur mesure les risques de non remboursement. Il calcule vos revenus annuels, votre cursus bancaire, votre fiabilité. Le bénéficiaire devra répondre à plusieurs qui, au fond, protégera l’emprunteur. En le protégeant, le prêteur se protège.
Vous êtes intéressé par le crédit à la consommation, sinon, vous voulez encore contracter d’autres prêts à la consommation- ce qui est légalement faisable- vous devrez, avant de contacter la banque ou l’organisme de votre choix, chercher par vous-même tous les renseignements.

Bien connaitre son projet

Il est recommandé de faire appel à un courtier pour vous accompagner. Ensuite, il est bon de s’informer en ligne. Il existe des plates formes, des blogs spécialisés qui peuvent vous aider. 9 français sur 10, victimes de surendettement et, disposant d’un crédit à la consommation, se disent mal informés au moment de la signature du contrat..
Avant de négocier, le futur bénéficiaire doit connaitre son projet. C’est important avant de le budgétiser. Ensuite, il cherchera les informations sur sa capacité d’endettement. Tout est mesurable en ligne grâce au simulateur de crédit. Enfin, il choisira entre plusieurs offres aux meilleurs taux.